Obscure rpg
Rejoins l'obscurité d'un lieu que l'on détèste tous... le lycée!!!



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Eq.1/Mission 1] En quête de réponses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dan
Non-contaminé
Non-contaminé
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 28
Classe (niveau) : Première Gen
Groupe sanguin : O+
Date d'inscription : 07/01/2008

Survivants
PV:
60/60  (60/60)
Immunité:
4/4  (4/4)
PE:
0/0  (0/0)

MessageSujet: [Eq.1/Mission 1] En quête de réponses   Dim 8 Juin - 16:09

Une fois dehors une bouffer d'air chaud surpris Dan. Il sentait les rayons du soleil caresser son visage, un petit vent frai fît virevolter ses cheveux mi-long. Dan se sentait bien, il se sentait planer si bien qu'il en oublia presque les morts qui jonchaient le sol un peu plus loin. Cependant le battement de la porte qui se refermait le rappela très vite à la réalité. Le craquement de la serrure qui se fermait lui donnait l'impression qu'ils ne reviendraient pas.
Non! Il ne devait pas penser à cela, il savait qu'au moindre faux pas c'était la fin, mais ils ne devaient pas faire ce mauvais pas, non ils ne le devaient pas! Dan était à côté de Jess, il le regardait fermer lentement la porte avant qu'il ne se retourne soudainement pour dire de but en blanc:

-Dan, courons!

Les deux adolescent se mirent alors à courir encore et toujours plus vite. Dan se sentait transporter par l'atmosphère à là fois morbide et rassurante. Il avait l'impression de pouvoir courir pendant des heures comme cela, il était bien, oui, il ne voulait plus s'arrêter. Il regardait droit devant lui, ne faisant attention qu'aux obstacles sur son passage. Tout était silencieux, seul le bruit des pas cadencés de Jess et Dan perturbait ce lieu.
Le footballeur jeta un regard sur son côté droit, Jess était un peu en retrait. C'était tout droit! Encore un peu et ils y étaient, ils leurs suffiraient de pénétrer dans le bâtiment pour être à couvert... à couvert ? Mais de quoi ? Dan s'arrêta soudainement, il tenta de se retenir mais l'envie était trop forte. Il tourna la tête lentement comme s'il essayait de retenir sans pouvoir lutter contre cette curiosité effrayante. C'est à cet instant, que l'horreur s'empara de lui.

*Non, c'est impossible! Pas ça! Comment est-ce possible!*

Sur le sol était étendu le corps de Carla, baignant dans une marre de sang, le visage encore froid et terrifié. C'est alors qu'il sentit ses forces l'abandonner. Il voulait rejoindre ce corps encore tiède mais quelque chose l'en empêchait. Le regard atrophié, une main raide et pleine de désespoir tendu vers ce corps vidé de son âme, Dan voulait à tout prix la rejoindre, mais quelqu'un tirait sur son autre bras pour l'attirer dans une autre direction.
Dan était ailleurs, perdu dans une vague de souvenirs et de songes il ne se rendit pas compte qu'il était dans le champ de vision d'un sniper embusqué.
L'échine de Dan fut parcouru d'un frison. Son cerveau lui disait de bouger mais ses jambes ne répondaient plus. Puis soudain tout lui parut claire. Faire comme si ceci était un stade. Comme si tout ce lycée plongé dans les ténèbres était un stade! Et quel sport y pratiquerait-t-on ? Le sport de la survie, une gigantesque chasse à l'homme. C'était les autres ou lui!
Peut être que Dan perdait la raison, mais cette folie qui lui traversa l'esprit lui sauva la vie, il poussa Jess sur le côté avant se sauter sur lui. Le coup de feu retentit et la balle percuta le béton à quelques centimètres des deux adolescents.
Dan se releva et saisît Jess par les épaules. Son regard était celui d'un fou possédé, il se releva violemment et entraîna avec lui son coéquipier avant de le pousser en direction du bâtiment administratif.

- Cours!

Oui, un gigantesque stade. C'est ce qu'il leur fallait penser pour ne pas faire attention aux victimes. Car les victimes ici sont les spectateurs de ce duel meurtrier pour la survie de chacun. Tout dérapait, Dan se sentait glisser sans pouvoir s'agripper à quoique ce soit pour le ralentir dans sa chute. Il voulait s'en sortir coûte que coûte, et pour cela il ne fallait pas hésiter...
Les deux élèves se mirent à courir une nouvelle fois afin d'atteindre le bâtiment administratif.

*Pourquoi suis-je ici ? Que se passe-t-il ? Je ne comprend plus, est-ce un rêve ? Non, ce n'est pas un rêve, du moins je souhaite que ce soit le cas. Il faut nous passer dessus... Et ce tireur, il nous aura ? Non! Il ne doit pas nous avoir! Le bâtiment, les flics, de la nourriture, et si possible un semblant d'arme, c'est ce qu'il nous faut!*

Dans la panique la plus totale Dan tenta tant bien que de mal d'échafauder un plan, mais sans savoir de quoi il en retourne il serait très difficile pour lui de trouver des solutions.

*Jess, oui Jess. Lui saura sûrement quoi faire. C'est un bon gars, il connait bien les environs et il est plein de ressources. Je suis sûr qu'il trouvera quelque chose, il le faut!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukanoma.forumeast.com
Jess
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 28
Classe (niveau) : Terminale L
Date d'inscription : 28/06/2007

Survivants
PV:
60/60  (60/60)
Immunité:
4/4  (4/4)
PE:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Eq.1/Mission 1] En quête de réponses   Dim 8 Juin - 18:03

L'impact concécutifs de mes pieds sur le gravier résonnait comme une roulement de tambours funèbres. Dan et moi commencions tout juste à courrir. Le chemin nous était ouvert, vide. Tout était vide. pas une poussière, pas un homme. Nous étions les seuls. Le Batiment administratif ce trouvait là bas, devant nous !

Je serrais les dents dans l'espoir que mon corps réponde lui aussi à cette stimulation nerveuse. Contractez mes muscles, accélérer le pas. Rien à faire, Dan se trouvait toujours à quelques pas de distance devant moi. L'écart était frêle, certe, mais il résonnait en moi comme un gouffre capable de m'engloutir...

On se trouvait dans le no-man's-land. En plein dedans, j'en étais persuadé. Mais alors, moi qui m'entêtais à conserver le regard droit et vif en direction de notre destination, qu'est-ce qui m'entourait? J'avais comme l'impression de courrir dans le vide, dans le néant. Regarder autours de moi? Voir l'impensable? Impossible. Jamais. Non, en aucun cas je ne devais dévier mes yeux de ma cible. Car au fond, je savais très bien ce qui ce trouvait à quelques mètres seulement de nous. Oui, et ca se résumait en deux mots : terreur et mort.

Alors je continuait de courrir, haletant, suffoquant, transpirant. Mes yeux s'embrumèrent, les larmes me montaient au visage. Pleurer? Maintenant? J'en déduisais que l'effort physique était trop soudain, sans doute. Mon corps lâchait. Je sentais soudainement mes mollets se raidir, si violemment que la douleur fut instantanée. Une crampe? Non, je le réalisais bien assez tôt.
Dans cette condition, j'eu en réalité un décalage de ma pensée, j'étais ailleurs, avant de réaliser ce qu'il se passait vraiment devant moi.


- Dan ? Qu'est-ce que

A cet instant, je me figea définitivement. Le bâtiment administratif n'était plus dans mon champ de vision, plus de mur blanc et sâle, mais un grand espace brun de poussière et de béton bleu... et sur le sol, un corps.

Une fille...

Dan se tenait à ses flancs, immobile. Qu'est-ce qu'il se passait? Crétin je suis, parce que la réponse était évidente : un hasard comme on aimerait ne jamais connaître. Il connaissait cette fille, trop bien même.
La honte.
Oui, j'avais honte. Pourquoi? Allez savoir.
Triste, terrifiée aussi.
Je n'avais qu'une chose à faire: continuer. Lui aussi. Dan aussi devait continuer. Alors je m'approcha de lui, l'empoigna par l'épaule, sans attendre, et le tourna vers moi.


- Dan il faut partir...

Partir. Partir. Courrir. Tout de suite. Maintenant.
Dan tourne le dos au portail. Moi, Je suis devant. Nous étions en plein devant.
Tout arriva très vite.
Mon corps rompu l'ordre de ma pensée. Mes yeux se braquèrent devant le minuscule faisceau rouge qui se promenait sur ma veste.

- Que...

Je vais mourrir. Putain.

"Cours!"

La voix de Dan me parvient à peine. A cet instant, c'est moi, et le sniper. Il est braqué sur moi.
Jevais mourrir... tss... n'importe quoi! Pas maintenant !
Ma gorge se contracte et j'hurle. Soudain, je sens les bras raides de Dan me saisir et me pousser sur le côté. Mes pieds s'emballent. Courrir, courrir, encore !

On était arrivé derrière un premier batiment, et privé du soleil, nous furent plongés dans l'ombre. Ca y est. Nous étions passés ! Derrière, loin des cadavres, de la poussière et des snipers !

Une nouvelle fois, mon corps céda et je me retrouvais à genoux. Un étrange liquide clapotait sur le béton. C'était mes larmes. Je pleurais. Une lamentation brève, un joie aussi. Les larmes céssèrent rapidement de couler, et lentement, j'appuya mes mains sur mes genoux et effectua une brève poussée pour me relever, encore temblant. L'incoyable fraîcheur prodiguée par l'ombre pénétra mes poumons. Ca me calma instantanément.

J'étais vivant. Pour la première fois, sentir mon coeur battre à une telle force me rassura. La vie. Je ressentais la vie en moi...

Je jetais un regard sur Dan, qui se trouvait à côté. Mes yeux se plissèrent et retinrent mes pleures face à l'incoyable compassion que j'éprouvais pour lui. Cette fille morte...

Il fallait s'en sortir. Oui, et sauver tout le monde. Les sauver du destin injuste qui les attendait tous. Dan et moi étions là, et chacun à notre manière, nous avions désormais une raison de nous battre. L'amour de vivre, l'amour des autres, sans doute. Je le réalisais, à présent.


- Apparemment, repris-je soudainement. Il n'y a plus personne dans la cours... on est tout seul... ca veut dire qu'on a une chance que les autres se soient peut-être enfermés dans des salles pour se protéger. Maintenant qu'on est ici, on ne sait pas si les cinglés qui sont dans le lycée sont à l'intérieur, alors profitons en maintenant pour monter un plan. Tu es avec moi?

Un court silence suivit. Puis, je m'agenouilla à nouveau et utilisa une pierre blanche vagabonde pour dessiner le plan du batiment :



- La salle des profs est au 2ème étage, alors il faut passer par les escaliers ou le corridor de gauche (derrière les wc)... tu as une idée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.obscure-rpg.keuf.net
Dan
Non-contaminé
Non-contaminé
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 28
Classe (niveau) : Première Gen
Groupe sanguin : O+
Date d'inscription : 07/01/2008

Survivants
PV:
60/60  (60/60)
Immunité:
4/4  (4/4)
PE:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Eq.1/Mission 1] En quête de réponses   Dim 8 Juin - 22:12

Le problème se posait. Derrière ce bâtiment, à l'ombre et à couvert de tous snipers, Jess dessinait les plans du bâtiment administratif. Pour quelqu'un disposant de très peu d'outils — à savoir une pierre quelconque en guise de craie — il s'en sortait plutôt bien. Cependant, Dan gardait ce regard absent, insaisissable, éphémère. Ce genre de regard que l'on a qu'une fois en rencontrant pour la première fois la mort. Agenouillé, Jess venait de terminer son plan, Dan restait debout derrière le délégué, les mains prenant appuie sur ses genoux. Dan avait froid, la fraîcheur de l'endroit lui était insupportable, il sentait le vent s'engouffrer partout dans ses vêtements. Ses cheveux, attirés vers le sol, cachaient son regard changeant.
Lorsque Jess lui demanda son avis quant au chemin à prendre, il se releva et pointa son regard vers le bâtiment administratif. La réponse était claire : comment décider de l'itinéraire à suivre sans savoir ce qu'il se passait ?
Ce bâtiment, à la fois si repoussant et si salutaire. Dan envisagea tous les cas possibles, mais il se demandait surtout où étaient passés les fous du self et du reste du lycée, ceux dont Carla lui avait parlé... Carla, ce nom paraissait si anodin maintenant. À croire que l'on s'aperçoit de la valeur des gens seulement une fois qu'ils sont partis, Dan en faisait douloureusement l'apprentissage. Mais tout était clair, d'une voix empâtée il brisa le silence qui pesait depuis une dizaine de secondes.

-On passe par les escaliers. C'est le meilleur passage, je pense. Il faudra faire attention aux fenêtres, les snipers doivent sûrement les surveiller. Et puis...

Non, ne pas en parler. Jess devait savoir à quoi pensait Dan. Il fallait à tout prix ne pas y penser, espérer que cela ne se produira pas pour leurs saluts. L'entrée du bâtiment était déserte, c'était comme si les portes menaient à un autre endroit, un endroit plongé dans les ténèbres. Dan avait peur, même s'il essayait de s'en dissuader il savait que ce n'était que de la peur, une frayeur sans égale. Jamais il n'avait ressentit aussi grande frayeur de toute sa courte existence. Est-ce la dernière après-midi qu'il passera en ce monde ? Il priait pour voir le soleil se coucher puis se lever, encore et toujours.
Dan se retourna pour regarder Jess d'un regard approbateur, il était temps pour eux d'y aller.

-On y va, quoiqu'il y est derrière ces portes il nous faudra être vigilants et garder notre courage. Reste derrière moi, et soyons silencieux.

Dan tendit une main à Jess pour l'aider à se relever, une main que seuls les footballeurs se tendent entre eux lors des matchs. Ce sont des mains pleines de sincérités et d'amitiés, des poignées de mains que l'on ne rencontre pas n'importe où. Le regard de Dan avait certes changé, mais il tenait tout de même de garder une part d'humanité dans se regard déformé par l'horreur. La même sensation envahit Dan, la même que lorsqu'ils avaient quitté le gymnase. Des picotements au ventre, la vessie qui était constamment sur le point d'imploser, les jambes légères et le cœur tambourinant à l'intérieur de son être faisant résonner ses tempes comme des cymbales.
Dan jeta un dernier coup d'œil au plan dessiné par Jess tout en gardant sa main tendue.

*Gardons espoir, une fois que l'on aura atteint cette salle des profs tout sera terminé, et l'on pourra reprendre le cours de notre vie normalement... Normalement ? Mais qu'est-ce que je raconte. Comment tout pourrait redevenir normal ? Tant de morts, un carnage sans nom, une terreur telle qu'elle saisit mes tripes. Comment tout pourrait redevenir normal pour nous, élèves de Leafmore ? Je n'ose croire que nous connaitrons à nouveau la normalité. Non plus maintenant que nous avons goutés à cette folie meurtrière. Eh merde! J'aurai dû rester chez moi ce matin!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukanoma.forumeast.com
Jess
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 78
Age : 28
Classe (niveau) : Terminale L
Date d'inscription : 28/06/2007

Survivants
PV:
60/60  (60/60)
Immunité:
4/4  (4/4)
PE:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Eq.1/Mission 1] En quête de réponses   Dim 8 Juin - 22:40

Dan avait donné son avis. J'acquiesca rapidement de ma tête grelotante. Il avait raison. Prévoir, toujours planifier, anticiper... pour une journée telle que celle ci, tout cette méthode s'était révélée d'une inutilité abominable. Le mieux était d'affronter l'instant, d'en endurer les rebondissements et de céder nos vies à l'inconnu. Je devais avoir confiance, confiance en moi, confiance en Dan.

En parlant du footballer, ce dernier me tendit fièrement le bras, et je saisit sa main sans l'ombre d'une hésitation. Une fois debout sur mes jambes frêles, j'inspecta une dernière fois le trousseau de clé dans ma poche.


- D'accord. Allons y.

Nous ne devions plus douter. Surtout pas de nous mêmes. Certe, le risque était grand, les regards anxieux que nous partagions communiquaient parfaitement cette intérogation restée muette : à l'heure actuelle, où se trouvaient les fous furieux qui avaient massacrés tout le monde?
L'idée de me retrouver face à l'un d'eux me fit frémir, et repensant au visage agonisant du professeur dans le gymnase, je retint un déglutissement passagé.
Courage. Oui, courage. Nous étions au bas du bâtiment. Un escalier, un étage seulement et nous serions à la salle des professeurs.

Ainsi, j'effectua quelques courts pas pour me retrouver devant la porte du bâtiment. Dan se tenait à côté de moi, légèrement en retrait, mais je le sentais près à protéger mes arrières. Cette sensation m'encourageais dans un sentiment de confiance réconfortant.

Un bref signe de tête, un regard déterminé et je j'attrappais fermement la poignée. Un clic, une rotation brève et celle-ci céda et s'ouvrit. A cette instant, un frisson glacial parcourut tout mon corps.

La porte s'ouvrait doucement à mesure que j'en poussais le battant. Ma main tremblait, mon corps tout entier, mais ma détermination devint plus forte que les soubresauts de mon corps, grâce à quoi je crontrôlais encore parfaitement mes mouvements.
Ca y est. La porte grande ouverte, abandonnant le ciel bleu pour une obscurité froide et lugubre, je pointais deux doigts en direction de l'intérieur, faisant signe à Dan d'y pénétrer.

3...
2...
...1

J'entrais le premier. Etrangement, contraiement à ce que je pensais quelques secondes auparavant, mon corps se crispa et je m'accroupit immédiatement. Sans même attendre, je me précipita vers un angle de la pièce, passant ma main contre le mur à la recherche d'un interrupteur. Mais après réflexion, je ravisa mon geste : quoi de plus débile que d'allumer une lumière, cela ne ferait que nous signaler aux aggesseurs.

Déclic. Moi qui me moquais toujours des victimes de films d'horreurs. Cette fois, c'étais moi, et pour la première fois je leur donnais entière raison : rester dans le noir finissais pas être rassurant.

Je lancais un regard bref à la recherche de Dan, il me suivait toujours. Le silence pesant qui nous entourait me mettait mal à l'aise. Cette aile du lycée était d'habitude si fréquentait, parcourue. Etrange vide. Pas âme qui vive. Pourtant, de notre position j'apercevait une petit lueur, une grande ) vrai dire en provenance de l'étage. En haut des grands escaliers, la lumière était allumée !

Pourtant, une grande distance nous séparait encore des escaliers : le hall hall était immense, et par expérience il était tout à fait impossible d'y passer sans émettre le moindre bruit : la résonance était trop forte. On nous entendrait immédiatement.


- Dan... qu'est-ce qu'on fait, il ne semble y avoir personne. Je propose qu'on avance discrètement jusqu'aux escaliers... et... de la corniche on devrait pouvoir repérer s'il ya des gens dans le couloir...

Je toisait le footballer avec insistance, dans l'espoir que ses innitiatives nous conduisent sur la bonne piste. J'avais envie, vraiment envie que ce cauchemar cesse.

Je le perçevais encore peu, et n'y prêta pas attention, mais un grattement sourd commencait à s'élever dans le hall...


[Dan : prochain post dans le hall]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.obscure-rpg.keuf.net
Dan
Non-contaminé
Non-contaminé
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 28
Classe (niveau) : Première Gen
Groupe sanguin : O+
Date d'inscription : 07/01/2008

Survivants
PV:
60/60  (60/60)
Immunité:
4/4  (4/4)
PE:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Eq.1/Mission 1] En quête de réponses   Jeu 10 Juil - 17:36

*Ça fait combien de temps que je suis allongé ici? Deux minutes? Quatre, tout au plus? J'ai l'impression que ça fait une éternité, ça fait du bien se sentir la chaleur du soleil! Mais bon, je dois regagner le gymnase, et ce n'est pas chose facile, les tireurs doivent sûrement être encore embusqués à l'extérieur du bahut. Saloperie de journée, on se croirait dans un film d'horreur, l'angoisse... *

Dan se releva, lentement, mais sûrement. Une pointe de douleur aux côtes le faisait souffrir. Et c'était une fois encore une malchance, car il savait qu'avec cette douleur il ne pourrait pas courir aussi vite que la normale, et donc, il pourrait très certainement se faire tirer dessus, face au portail et tomber aux cotés de Carla pour enfin trouver le repos éternel. Mais ce n'est pas ce qu'il voulait, d'ailleurs il commença par trottiner doucement pour s'accoutumer à la douleur, puis il accéléra petit à petit. Cependant, un détail ne lui échappa, Carla n'était plus allongée, elle avait... disparue.

*Non pas possible... Non, je ne dois pas y penser, regagner le gymnase, le seul et unique objectif pour le moment. Mes côtes commencent à aller mieux, ou alors je commence à m'habituer à la douleur, peu importe, le gymnase... *

En réalité Dan commençait à sueur tout l'eau de son corps. Son visage devenait pâle et de grosses cernes devenaient visibles. Quelque chose n'allait pas mail il préférait ne pas y penser, croire qu'il allait parfaitement bien et continuer d'avancer. Bientôt il arriva au tournant, il s'arrêta un cour instant, là gisait il y a quelques minutes le corps de Carla... Dan reprit très vite ses esprit, il sentait que le tireur était toujours là, c'était comme une intuition très persistante, à telle point qu'il y croyait dur comme fer. C'est pourquoi il commença à prendre de grosse inspiration en pensant suffisamment oxygéner ses muscles pour un dernier effort, traverser toute la largeur du portail et se mettre à couvert.
Lorsqu'il rassembla son courage il surgît de sa cachette et fonça droit devant lui. Au début il eut un petit espoir, mais un bruit de ricochet retentît à ses pieds, il était prit pour cible par le tireur. Puis plusieurs coups de feu retentir, sans regarder en direction de ces coups de feu il put à peu près en compter trois, trois fusils qui lui tiraient dessus, et aucun ne l'avaient touché.
Alors qu'il reprenait son souffle et tentait de lutter contre la douleur il sentît en lui un gros soulagement, C'est quelque chose qu'il ne referait pas d'ici au moins plusieurs jours. Il regarda sur sa droite, le gymnase n'était vraiment plus très loin, vraiment plus. Il marcha jusqu'à la porte et s'effondra dessus. Puis, avec les dernières forces qu'il lui restait, il prit la clef afin de l'introduire dans la serrure. Il la crocheta puis laissa sa main glisser sur la poignet, le poids de son corps fît le reste, la porte s'ouvrît et il s'étala sur la palier du gymnase. Il était à bout de force, il vît au loin Néron, un type de sa classe, cela le rassura au moins, cependant sa vue se brouilla et il perdît connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukanoma.forumeast.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Eq.1/Mission 1] En quête de réponses   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Eq.1/Mission 1] En quête de réponses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Obscure rpg :: ZONE RP - Leafmore High - :: La cour... :: La fontaine-
Sauter vers: